Lady Pirate, troquer son corset pour un sabre

pirate

Femme, tu rêves de liberté, et aujourd’hui tout t’appartient. Mais pense à tes ancêtres en 1700. Lady Pirate, ou Mary Read en fait partie, et quarante ans de quêtes l’attendent. Prête à parcourir globe, pour retrouver le trésor de Moctezuma ?

La mer se déchaine et frappe les rochers qui bordent le port, le genre de spectacle à la fois magique et inquiétant qui n’inspire que les peintres, ou les vieux loups de mer, pas encore rassasiés d’aventures et de conquêtes. Pourtant, une femme est prête à prendre le large et dresser le mât, Mary Olivier Read. Une rouquine pas comme les autres, qui dégaine son sabre pour la liberté des siens…Mais avant de percevoir l’écho des canons déchirer la coque d’un navire, laissez vous plonger dans son enfance mouvementée. Une enfance durant laquelle Mary apprend vite à déjouer les apparences; elle est déguisée en valet pour tromper la belle famille qui la méprise et veut  son héritage.

Un destin mystique.

Quant au bijou de sa mère, personne ne doit découvrir sa signification magique; il pourrait ouvrir le coffre le plus convoité du globe, le trésor de Moctezuma, au Mexique. Initiée au mensonge depuis ses huit ans, elle n’a donc qu’une seule et unique motivation, fuir son oncle, et s’engager sur le premier navire pour honorer sa mère. Celle qui a tout sacrifié pour la voir s’épanouir en se cultivant. Hélàs, on ne peut renier la vérité des origines, la fille de John Read est née pour le danger. Impossible de la retenir plus longtemps à terre. Aussi, pour défendre son sexe et son nom, affuter quelques lames n’est pas un problème. Le petit secrétaire docile d’Emma de Mortefontaine n’est plus, Lady Pirate a pris sa place pour percer les voiles et charger les canons. Avec un discours parfois plus tranchant que sa lame.

De l’amour et des démons.

Quitte à devenir le gabier préféré du capitaine Forbin sur La Perle, ou l’élément majeur d’un quatuor passionné, ce pirate bien moulé guette toujours l’horizon pour son île au trésor. Gare à quinconque cherche à la trahir et dévier sa trajectoire. Mais Mireille Calmel à le don de nous faire rebondir à chaque instant, jouant des sourires et des caresses des personnages les plus hypocrites, comme des amours les plus sincères. Entre Paris, Brest, Venise et la Caroline du Sud, le lecteur n’a jamais autant été fouetté par les embruns pour suivre un personnage d’une telle envergure. Femmes prudes s’abstenir, certaines alliances vengeresses pourraient vous pervertir. Ou pire, vous décourager du rôle de mère.

Vous conaissiez le capitaine Sparrow sur l’île de Tortuga, vous vivrez maintenant les croisières au siècle de Jean Bart. Lady Pirate est un entrelas de surprises et de courses poursuites sans aucun moment d’accalmie. Le départ est immédiat. Abandonnez l’idée si vous ne savez pas nager, mais ne soyez pas surprises si votre lit tangue !

Valentine Puaux

Tome 1 : Lady Pirate, les Valets du roi, 400 pages Tome 2: Lady Pirate, La Parade des Ombres , 500 pages, aux Editions Pocket

Publicités

Si ça vous plait, vous pouvez commenter. Renseignez un mail ou un nom pour que je puisse vous faire un retour. Merci de votre visite !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s