Avant d’Aller Dormir, souviens toi de la veille

Before 2 Depuis son accident, Christine Lucas vit sans mémoire. Elle se croit manipulée par tous ceux qu’elle côtoie. Mensonge ou folie, le moment est venu de savoir. Bienvenue dans la psychique d’une quadragénaire amnésique, attachante et bouleversée.

L’ouverture du film est sombre. Etrange comme un lendemain de soirée bien arrosée. Christine ne connait pas l’odeur de ces draps froissés, ni la main de cet homme qui la touche. Pourtant, elle à le devoir de s’en rappeler; Elle et Ben sont liés à jamais. Hélàs, chaque jour est un combat silencieux vers le tiroir à souvenirs. Mais comment parler du temps quand on ne sait plus qui l’on est? Comment comprendre sa vie quand un album photo n’a plus d’effet? Si Rowan Joffe choisit un cadre tranquile et sécurisé pour filmer ce couple fuyant, c’est sans romantisme exagéré. Les uns comme les autres ont des portes à claquer pour se cacher. Ainsi le spectateur n’est plus l’intrus sur la ligne des coeurs brisés, mais l’espion voleur d’intimité. On découvre Nicole Kidman dans la peau d’une amnésique affaiblie, dans les bras d’un Colin Firth irascible et condescendant. Entre jeux de lumières et verres brisés, cet appartement labyrithe crée le suspense au pays de la méfiance. Et quand on à personne à qui parler, on accorde sa confiance au premier…

 Avant d’aller dormir n’est pas seulement le récit d’un couple en danger, mais la quête inespérée d’une amnésique accidentée, déterminé à percer son propre secret.

Photos, flashbacks, et bribes oubliées, la violence est parfois meilleure que l’esclavage de l’ignorance. Mais rien ne sert de se couper les veines, une caméra suffit à la thérapie. Une thérapie elle-même tenue secrète dans les effluves de l’adultère. Et si l’insinuation est là, le mystère n’en est pas pour autant résolu; les personnages de ce thriller hypnotique et glaçant sont aussi rassurants que bipolaires. Les facettes de Ben et Dr. Nash ( Mark Strong ) sont un couteau suisse à double tranchant. Ces personnages font de nos certitudes un cachet effervescent. Difficile de ne pas changer d’avis quand on sursaute et frissonne à chaque instant. Certains regards ne sont pas toujours sadiques et jaloux, méfiez-vous de ce que la toile veut vous faire croire. C’est une manipulation identitaire magistrale. Yeux de lynx et sens aigü de l’analyse n’y feront rien, Remember Who to Trust, de son titre original est une enquête anachronique et décomposée. Laissez-vous manipuler pour en ressortir plus assomé que jamais. La moindre des choses, c’est que vous vous en souviendrez!

Valentine Puaux

Publicités

Une réflexion sur “Avant d’Aller Dormir, souviens toi de la veille

  1. Au jeu du film concept autour de la mémoire, je préfère amplement un « Memento », avec une mise en scène travaillée. Ici, toutes les intentions transparaissent au point de ruiner tout suspense. A mes yeux, l’un des pires films découverts en 2014 !

Si ça vous plait, vous pouvez commenter. Renseignez un mail ou un nom pour que je puisse vous faire un retour. Merci de votre visite !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s