Expo TEAM LAB : La 3D nous en met plein la vue!

expoteamlabvalentinepuaux.jpg

Jusqu’au 9 septembre 2018, la grande halle de la Villette, à Paris, propose au public de venir admirer des hologrammes en taille géante et plus précisément de se perdre dans un immense champ de fleurs, sans quitter la ville. Un effet d’optique garanti pour les grands et les petits !

Voir des tournesols géants et des ombres chinoises se déployer sur un mur géant, tel était le grand défi visuel de Team Lab pour impressionner son public en quête d’expériences sensorielles. Un collectif originaire du Japon, né en 2001, composé d’artistes, de programmateurs, d’ingénieurs ainsi que d’animateurs, mathématiciens et architectes, qui a conçu ce projet afin que le public puisse interagir avec des œuvres numériques dites « hors normes ».

Bienvenue dans la jungle interactive !

L’exposition en 3D débute avec une première expérience de mise en abîme. Une salle plongée dans l’obscurité dans laquelle les visiteurs et les familles évoluent au gré d’une musique d’ambiance, de type « méditation », sous des projections de formes tirées du bestiaire de la jungle et de prismes colorés.

Des crocodiles, des lézards, des fleurs et des papillons qui se déplacent sous nos mains et rampent sur les parois des murs. On ne peut vraiment les toucher et pourtant la projection, l’œuvre d’art en elle-même, nous traverse. L’objectif d’immersion est atteint auprès de la foule : les plus jeunes sont ébahis par le scénario interactif.

Dans la salle suivante, on glisse dans une toute autre ambiance. Quittée la jungle, ses pépiements d’oiseau et ses espèces multicolores, ils voyagent vers le Japon. Comme dans un théâtre d’ombres portées, ou au cœur du festival estival de musique Awa Odori à Tokushima (côte est de l’île de Shikoku), ils évoluent à travers des champs de blé et des rizières et croisent des personnages issus du moyen-âge ou des lapins géants.

Des animaux gris et noirs qui apparaissent dès lors qu’on s’amuse à sauter devant les projecteurs. Surprise, si on les touche, ou s’appuie sur la paroi qui les projette, ces mêmes animaux dignes des contes de fée, se retournent et remuent des oreilles ! Les adolescents conquis par le phénomène, tentent encore de les attraper du bout des doigts.

ombresteamlabvalentinepuaux.jpg

Pas de tour de magie mais jamais deux fois la même séquence

Une question se pose : Par quel phénomène technique peut-on bouleverser l’ordre et le mouvement de cette frise murale et numérique ? Il n’y a pas de « truc », pas de tour de magie de la part de l’équipe des concepteurs. L’installation est rendue en temps réel par un programme informatique.

Il n’y a donc pas d’animation préenregistrée, pas de séquences qui tournent en boucle. L’ensemble d’images est en évolution constante et ne s’observe jamais deux fois à l’identique. Oui, oui, vous avez bien lu, les objets restent mystérieusement insaisissables…

Prendre un selfie au pied d’une cascade imaginaire

 Enfin, le public pénètre dans la troisième et dernière salle. Un espace dédiée à des champs de fleurs en pleine éclosion et à la projection d’une cascade bleutée. L’immersion au pays du fantastique et de l’Animé, débute. On se retrouve alors au cœur du projet « Au delà des limites », sous une cascade scintillante et bleutée.

cascadeteamlabvpuaux.jpg

Le sentiment d’être immergé par l’eau est imminent et pourtant, ce n’est pas l’eau qui coule sur nos pieds mais une projection de pétales de fleurs. Des lignes colorées oscillent sous nos pieds et viennent interagir avec les autres œuvres projetées sur les parois de la pièce. Des bancs de poissons en zigzag, des entrelacements de tiges, ou encore la naissance de gigantesques tournesols.

expovillette2018valentinepuaux.jpg

Une poésie vivante, que les dessinateurs ou les adeptes de la médiation peuvent contempler en illimité pour s’inspirer, ou simplement se ressourcer !

teamlabpuaux.jpg

Et si la nature vous passionne davantage, sachez que Team Lab parcourt aujourd’hui le monde. L’Australie, Londres, Singapour, Tokyo, Milan, la Turquie et même les Etats-Unis. Team Lab et ses bijoux technologiques ont tellement de succès auprès de leurs fans et d’amateurs de projections kaléidoscopiques, qu’un musée dédié à des créations digitales a même ouvert à Tokyo Odaiba en juin dernier ! Ce nouveau projet aurait pris forme grâce à quelques 520 ordinateurs et 470 projecteurs. Un parcours à compléter au cours du festival Japonismes à Paris.

actualisation : L’exposition a rassemblé 302 000 visiteurs à la Villette. 

En savoir plus sur : https://lavillette.com/evenement/teamlab/

 

Valentine Puaux

 

 

 

 

Publicités

Si ça vous plait, vous pouvez commenter. Renseignez un mail ou un nom pour que je puisse vous faire un retour. Merci de votre visite !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s