Expo TEAM LAB : La 3D nous en met plein la vue!

Jusqu’au 9 septembre 2018, la grande halle de la Villette, à Paris, propose au public de venir admirer des hologrammes en taille géante et plus précisément de se perdre dans un immense champ de fleurs, sans quitter la ville. Un effet d’optique garanti pour les grands et les petits ! Voir des tournesols géants et des…

LIVRES ET FRISSONS : Sous terre personne ne vous entend crier

    Et si une soirée alcoolisée entre amis dans les catacombes pouvait tourner à une macabre partie de cache-cache ? Le commissaire Jonzac, pointure de la PJ parisienne, va devoir s’y frotter. Surtout lorsqu’une bête des ténèbres traque sa famille depuis des cavités inexplorées. Lecture à suspense garantie avec Gilbert Gallerne qui publie chez French…

Reportage photo aux Journées Olympiques de Paris

Vendredi 23 juin débutaient les journées Olympiques de Paris sur les quais de Seine. Un rendez-vous visant à rassembler de grands champions tels que Tony Estanguet ( Kayak), Lilian Thuram, ou encore Estelle Mosseley et Sarah Ourahmoune ( boxe), comme à initier gratuitement les jeunes, à de nombreuses disciplines sur des zones privilégiées. Tel était le cas des jeunes adhérents de la Fédération Française d’Athlétisme, venus encadrer le public, à l’image des grands exploits de Renaud Lavillenie (perche), sous le pont Alexandre III.

Jeu vidéo : Comment Tomohiro Nishikado a développé Space Invaders

Enfant passionné de mangas et d’électromécanique Tomohiro Nishikado travaille d’abord pour obtenir son diplôme à l’université électronique de Tokyo, avant d’obtenir un premier contrat chez Pacific, où il découvre les premiers prototypes de jeux-vidéos. C’est le début d’une grande passion, qui lui permettra d’obtenir une réputation mondiale avec la sortie de Space Invaders en 1978. Parcours d’un génie du processeur.

Street art à Montparnasse: L’œuvre sort du mur au Lab 14

Hanna Ouaziz et ses amis reviennent pour investir les locaux de la poste de Vavin en collaboration avec Cogedim et Post’Immo. A quelques centaines de mètres de la Tour Montparnasse, il est désormais possible de pénétrer dans une pépinière de talents. Un labyrinthe où se croisent des mondes parallèles, tous construits d’amas de faune et de flore, matières, couleurs, sons et lumières.